Rencontre avec Edouard Edouard, candidat de The Voice

Tout d’abord, Edouard, c’est un nom de scène ? Pourquoi l’avoir doublé ?
Edouard c’est mon prénom. Le deuxième est pour le second degré.

A 28 ans, vous n’avez jamais pris de cours de chant, alors comment arrive-t-on un jour sur la scène de The Voice ?
Les casteurs de l’émission m’ont contacté à plusieurs reprises. La première fois je pensais que c’était des potes qui me faisaient une blague. Puis j’ai eu 3-4 casteurs différents au téléphone.
J’ai fini par me dire pourquoi pas. Tant que je reste moi et que je n’accepte rien qui puisse aller à l’encontre de ce que je suis et de ce que je fais…

Comment avez-vous vécu votre prestation lors des auditions à l’aveugle?
Cette prestation était étrange. Je n’étais pas du tout stressé. Je n’y jouais pas ma vie. Elle me plaît déjà bien comme ça. Je ne cherche pas à être une star. Je veux juste vivre de mon art. Et puis quand je suis monté sur scène, je me demandais plutôt ce que je faisais ici. J’ai chanté ma chanson comme je l’aurais fait dans n’importe quel autre endroit.

Quel est votre objectif avec l’émission ?
Mon objectif est de sortir de là, pouvoir faire un bel album bien produit avec mes potes et tourner. J’ai envie que mes potes se disent qu’on n’a pas fait tout ça pour rien et qu’ils aient enfin la reconnaissance du boulot qu’on a fait ensemble. J’ai envie qu’ils se disent qu’on n’a pas galéré pour rien.

Quels sont vos thèmes de prédilection ?
Je n’ai pas de thème de prédilection même s’il est beaucoup plus facile d’écrire une chanson d’amour qu’autre chose. Mais ça c’est pour la plupart des auteurs je crois. 

Et vos inspirations ?
Mes inspirations sont très larges. Dutronc, Jack White, Axelle Red, Beyonce… Je n’écoute pas un style de musique pour le style mais pour ce qu’il m’apporte quand je l’écoute même si j’ai une grande inspiration qui me vient des groupes des années 60.

Comment votre entourage vit cette aventure ?
Mes potes hallucinent pour la plupart car ce n’est pas du tout mon genre d’aller faire The Voice. Je n’avais jamais regardé l’émission avant samedi soir d’ailleurs. Mais dans l’ensemble, j’ai eu de bons échos. J’ai fait ce que je faisais d’habitude, je ne me suis pas trahi alors ça leur plaît je crois.

Si je vous dis: une chanson pour séduire …
Une chanson pour séduire? « Down in Mexico » de The Coasters s’il est de circonstance de danser… « Victime of love » de Charles Bradley si l’ambiance est plus tamisée.  

Et pour se réveiller ?
Cumbio de Campo en ce moment. 

Qu’est-ce qui vous réjouit le plus dans cette aventure? Et ce qui vous effraie ?
J’avais peur que les gens soient un peu faux dans ce truc et puis finalement j’ai rencontré beaucoup de chouettes personnes. C’est plutôt réjouissant. Ce qui m’effraie? Je n’ai pas envie de sortir de là et d’être un artiste catalogué « The Voice ». J’espère que les gens qui m’auront découvert et à qui j’aurai plu, écouteront et aimeront aussi ce que je fais en dehors de l’émission et qu’ils se déplaceront aux concerts !    

No Comments

Post a Comment