Un après-midi au spa Cinq Mondes du Manali à Courchevel

Et si, au cœur des montagnes, vous vous offriez un moment de détente dans une bulle de bien-être ? Le pitch fait rêver, non ? Mais avec 22 établissements cinq étoiles sur la seule commune de Courchevel, la plus grande concentration au monde d’hôtels de luxe, comment faire son choix ?

Adepte de Cinq Mondes depuis des années pour la qualité des protocoles comme des produits corps, j’ai choisi de franchir la porte du Manali, un établissement cinq étoiles situé à l’entrée de Courchevel, facilement reconnaissable avec sa tête d’éléphant pointant par-dessus la neige. Retour sur une expérience de bien-être ultime.

Après des semaines à affronter la neige et le froid dans la station, j’ai opté pour une après-midi d’accès aux installations et une escale polynésienne intitulée « Gommage Sublime Lissant au Monoï de Tahiti Modelage Sublime de Polynésie Délassant ». Une heure trente composée d’un gommage au sucre et d’ un massage au monoï, de quoi voir l’été en février !

Lové au cœur de l’hôtel, le spa se veut confidentiel et nul doute qu’il vous faudra une escorte pour arriver sans encombre à la réception du spa. Mais une fois le seuil franchi, vous voici aux portes du bonheur : les hôtesses sont souriantes et vous accompagnent sans trop en faire jusqu’à votre vestiaire. Une fois blottie dans un peignoir moelleux et dans des chaussons cosy, elles vous font visiter les installations : sauna, hammam et piscine. Tout est parfait, propre, chaleureux, calme. Mon conseil ? Profiter du lieu au creux de l’après-midi, pendant que chacun est sur les pistes, vous aurez l’impression d’un lieu privatisé.

Après avoir profité un long moment du hammam (ma folie !) et de l’espace piscine (mention spéciale pour les transats et la température ambiante, très agréable). Ma thérapeute vient me chercher pour les soins.

Je découvre une cabine épurée dans les tons sable, un lit de soin chauffant confortable et le gommage, épais, bien exfoliant, à l’odeur somptueuse. En un peu moins de 30 minutes, au rythme de la gestuelle experte de la thérapeute, je fais peau neuve grâce à ce sublime gommage. Direction la douche, puis c’est parti pour le massage. Un soin appuyé mais enveloppant pour un moment de détente ultime, sur une odeur de monoï enivrante bercée par le bruit des vagues. Massée de la tête aux pieds, j’ai pris un vol pour une destination lointaine.

Une fois le soin terminé, la thérapeute à la délicatesse de me laisser prendre mon temps pour revenir de contrées lointaines. Elle m’offre ensuite un thé et des fruits secs. Il est temps d’atterrir tranquillement et de regagner le monde extérieur. Un dernier tour au hammam pour emmagasiner encore un peu de chaleur et voilà déjà la fin de l’après-midi.

Si le lieu va évidemment devenir mon repère à Courchevel, il me faut urgemment trouver une adresse Cinq Monde grenobloise pour l’avenir … et faire des stocks des produits du rituel polynésien en attendant l’été !!

No Comments

Post a Comment