TOP ou FLOP : Les pinceaux brosse?

Il y a quelques mois, ces pinceaux faisaient le buzz. Aujourd’hui, toujours à la vente, force est de constater qu’ils font beaucoup moins de bruit. Alors, indispensable make-up ou gadget de Beauty Addict ? J’ai mené l’enquête #CashInvestigationDuMakeUp

LE PITCH
Côté look, il n’y a pas à dire, ces pinceaux sont canons : noir ébène, rose gold ou blanc marbré, de vraies petites pépites parfaitement instagramable. Il faut dire que question prix, on y laisse généralement un PEL. Pour le test, j’ai choisi un kit teint et yeux de Zoé Ayla lors d’une vente Beauté-privé. Prix du kit : 17,90€ les quatre pinceaux contre 80 USD sur le site de la marque. De quoi sont-ils faits ? Microfibre synthétique classe A découpée au laser et poils traités anti-bactériens. Un bon point, qui ne dispense pas du combo nettoyage / désinfection.

[A SUIVRE] LE produit parfait pour des lèvres douces

 

LE TEST
Crèmes appliquées, je m’arme donc de l’objet pour commencer à faire mon teint. Première déconvenue : on le tient comment ce truc-là ? Comme un stylo ? Comme une brosse à cheveux ? Verdict : comme on peut. Bonne nouvelle, le pinceau est très très dense et hyper doux. Je pose donc sur mon visage quelques gouttes de fond de teint et commence à l’étaler avec l’objet. C’est un coup à prendre, j’ai bien moins l’habitude qu’avec mon 130SH de Mac, mais force est de constater qu’il fait bien le job: application lisse et sans trace, coup de main rapide, matière fondue sur la peau. Passons maintenant à l’anti-cerne. Je saisis la brosse une taille en dessous et commence à tapoter. Aïe ! C’est plus dur qu’avec le Beauty blender. Les recoins sont moins facilement accessibles et j’ai l’impression de déplacer la matière plutôt que de l’estomper.  Je m’applique tout de même et réussi tant bien que mal à obtenir un résultat correct. Une fois mon teint fini (contouring, blush et highlight) je m’aventure avec ma Naked Heat à tenter le smooky eyes.

Et là, là … c’est l’aventure ! Bien sûr, il me faudrait sans doute plusieurs essais pour maitriser une gestuelle radicalement différente de celle dont j’ai l’habitude. Avis aux débutantes : passez votre chemin, manier le pinceau brosse est un art de haute voltige. Toujours est-il que si la qualité des pinceaux est vraiment bonne, difficile d’obtenir le résultat souhaité sans un minimum d’entrainement. L’application des fards comme l’estompage demande un doigté certain. Les aventurières et autres make-up Addict aimeront sans doute relever le défi.

[A SUIVRE] Livia : ma révolution bien-être

LE BILAN
Si côté teint, j’utilise de temps en temps l’objet, j’ai complètement renoncé à associer mes maquillages des yeux à ces pinceaux brosse. Certes esthétiquement très beau, denses et d’une douceur à se damner, ils sont beaucoup moins faciles à manier que des pinceaux traditionnels. Le résultat est certes très correct, mais je trouve que le ratio temps passé à l’utiliser / résultat ne vaut pas le coup.  Côté nettoyage, la densité extreme les rend difficile à laver à l’eau et au savon et je ne me satisfais pas d’une simple désinfection quotidienne au spray.  Bref, un objet à réserver aux make-up Addict et autres make up Artist !!

No Comments

Post a Comment