Interview : Elisabeth Reynaud auteur de « Céline et René, un amour invincible »

Scénariste et romancière, Élisabeth Reynaud est connue pour ses biographies de femmes hors du commun. Vivant à Paris, elle à rencontré Céline Dion à plusieurs reprises, notamment sur le plateau de Michel Drucker.  A l’occasion de la sortie de son dernier livre, je l’ai rencontré pour une interview exclusive.

Vous avez déjà écrit un livre sur Céline, intitulé Céline Dion, la femme aux deux visages, pourquoi avoir choisi d’écrire un second ouvrage, cette fois-ci basée sur son histoire d’amour avec René Angélil ?

« C’est un partenariat amoureux et professionnel qui a duré 26 ans »

Je les ai rencontrés tous les deux grâce à Michel Drucker à l’occasion de la sortie de ce premier livre. Céline a été merveilleusement chaleureuse, adorable, s’inquiétant de moi, me posant des questions. René, magnifique, m’a dit que je l’avait fait pleurer tellement je parlais bien d’eux. Je me suis alors aperçue que j’avais écrit un livre plutôt sur Céline et j’avais envie d’écrire sur eux, sur leur couple, sur leur histoire.

L’idée était donc vraiment, dans ce livre, que René soit présent, d’en faire un présentation, qui est dans les premiers chapitres. Ce que je trouvais très beau, c’est que dans ce milieu du show-biz où, on le sais, les couples durent peu, ils ont été jusqu’au bout ensemble, mariés, avec trois enfants. C’est un partenariat amoureux et professionnel qui a duré 26 ans. C’est ce qui en fait, il me semble, un couple mythique de notre siècle.

Comment avez- vous procédé pour écrire ce livre ? Avez-vous rencontré Céline Dion ?

Je ne l’ai pas rencontrée pour l’écriture. J’ai procédé à un travail de recherche pharaonique, comme l’avez fait Jean-Jacques Goldman avant de commencer à écrire pour Céline. J’ai lu, visionné, écouté toutes les interviews d’elle, de ses soeurs, de ses musiciens, de son attaché de presse, des ses paroliers. En croisant ses différents portraits, on arrive alors à dessiner une image fidèle de l’artiste. Je l’ai ensuite fait lire à Céline et elle a choisi de venir le présenter avec moi chez Drucker. C’était un très beau geste, parcequ’elle le fait très rarement, elle ne répond plus aux interviews, pour mieux se consacrer à ses concerts, ses enfants …

« J’ai mesuré la force de son caractère, qui est hors du commun « 

Ecrire une biographie, c’est d’abord, faire des centaines d’heures de recherche. Dans le cas de Céline, quels sont les choses que vous avez découvertes qui vous ont surprise ?

Beaucoup de choses m’ont surprise. Tout le monde dit qu’elle est une femme simple. Ce n’est pas vrai. Elle est une femme très complexe. Ce qui m’a surpris c’est d’abord que, toute petite, elle avait déjà une voix d’une grande maturité, une voix de femme d’expérience, qui sortait du corps d’une enfant.  Plus tard, lorsqu’elle a failli casser sa voix, le grand professeur ORL lui a proposé deux solutions : l’opération qui risquait de modifier à jamais sa voix, ou bien ne plus parler pendant 4 mois. Ce qui m’a scotché, puisqu’elle a évidement choisi la deuxième solution, c’est qu’elle a appris la langue des signes. Elle est restée vraiment muette pendant quatre mois. Au téléphone, elle tapait sur le combiné pour dire oui ou non et le reste du temps elle signait. J’ai mesuré à ce moment là la force de son caractère, qui est hors du commun.

Son histoire est également une formidable success story, après des années de travail et d’acharnement, un exemple pour chaque femme, non ?

Elle a travaillé comme une malade pendant 20 ans. C’est une force qui va et quand on la rencontre, on prends en plein coeur une sorte de charisme et d’énergie phénoménale, comme une espèce d’ouragan positif qui vous passe dessus comme ça, à la seconde où elle arrive. Quand elle vous prends dans ses bras, il y a quelque chose de la transmission, qui ne se dit pas en mots, qui est une sorte de don total d’elle-même.

« Céline Dion est aujourd’hui à la pointe d’elle-même »

A quoi doit on s’attendre pour le spectacle de ce soir (Paris, le 9 juillet 2017 NDLR) ? 

On s’attends à rencontrer une Céline affutée comme jamais, au sommet d’elle-même, déchainée mais maitrisée. Elle n’est plus dans l’émotion de l’année dernière, une Céline qui ne déclinait pas après le départ de René, une Céline qui puisait dans l’amour de ses fans pour continuer. Cette année, elle s’éclate, elle porte des paillettes, se veut rock n’ roll, elle explose d’allégresse. Elle est dans la joie de chanter, la joie d’être avec ses fils, ses amours de fils. Elle est libérée, à la pointe d’elle-même, à son top, dans la joie.


Céline et René un amour invincible

Elisabeth Reynaud
19,50 euros

Crédit photo : Denise Truscello

10 Comments
  • génial ton ITW! C’est toujours sympa d’avoir le point de vue de l’auteur, encore plus quand il est proche de son sujet =)
    A bientôt

    http://www.shootdetout.com

    17 juillet 2017 at 12:00
  • Ah oui, on ne peu ressentir que de l’abnégation devant un tel personnage !
    Bravo, magnifique interview

    17 juillet 2017 at 18:06
  • Hello,

    je suis en train de lire ce livre justement! J’ai presque l’impression d’être amie avec Céline! C’est super d’avoir pu interviewé l’auteure!
    Maryline

    17 juillet 2017 at 19:27
  • C’est une très belle interview ! Je l’ai beaucoup aimée 🙂

    17 juillet 2017 at 19:49
  • Je me suis régalée à lire ton interview, car s’il est vrai que je n’etais pas une grande fan. mais depuis son dernier disque, cette femme me touche, me bouleverse alors je te remercie de m ‘avoir aidé à la connaitre un peu mieux. Je pense que oui la force de caractère est ce qui la caractérise le mieux.
    Belle journée !

    19 juillet 2017 at 15:36

Post a Comment